Équipe, Savoir-faire, Philosophie et News

Équipe

Les hommes et femmes qui constituent les forces vives de la société sont les garants de notre succès et de la qualité de votre terrasse.

Le choix et le gout de nos artisans pour un travail bien fait est d’autant plus important qu’il est souvent réalisés dans des conditions climatiques changeantes (Pluie, Neige, Soleil, Vent,…). De plus, le strict respect de notre charte de qualité par notre équipe et la reconnaissance de la professionnalisation de notre métier par nos clients nous assurent nos chantiers de demain.
C’est pourquoi nous développons en interne un processus particulier d’intégration qui assure letransfert et la complémentarité de l’expertise.

 

 

 

Nos formations à la pose en cohérence avec le guide de conception et de réalisation de terrasse bois et le futur NF DTU 51.4révisé portent notamment sur la sélection du système constructif adapté au projet ( analyse des contraintes, identifications des conceptions possibles,...) et le choix des produits du projet ( lames de platinage, fixations, lambourdes...).

      

Savoir-faire

L’expertise de la société dans la conception et la réalisation de terrasse en bois de qualité peut se justifier par son nombre grandissant de chantiers réalisés depuis 2007 pour la plus grande satisfaction de nos clients.

Parallèlement, depuis le début nous travaillons avec d’autres professionnels à la rédaction d’un guide de conception et de mise en oeuvre des terrasses en bois. Notre association ATB (Association Terrasse Bois) regroupe les professionnels des métiers de la filière de la terrasse bois. Nous avons ainsi retenu et formalisés ensemble les pratiques jugées techniquement recevables, ce qui nous a permis d’élaborer le DTU 51.4 relatif aux platelages extérieurs en bois, ainsi qu’une norme sur le platelage (NF B 54-040).

Pour information : Le NF DTU 51.4 sera révisé a l'enquête publique fin 2016
Initialement prévue à fin 2016, la sortie du NF DTU 51.4 révisé "Platinage extérieurs en bois" est repoussé car il a été décidé de le mettre en cohérence avec le NF DTU 31.1 "Charpente en bois" lui même en révision.

Pour finir nous avons pensé que mettre en commun et codifier nos expériences respectives était le meilleur moyen d’aboutir à un document de référence : Le guide de conception et de réalisation des terrasses en bois (3ème version réactualisée et complétée) que vous pouvez vous procurer : www.terrasse-bois.org

Philosophie

Il est rare qu’une petite entreprise intervenant dans un périmètre urbain puisse participer activement au développement d’une filière en devenir, notamment en contribuant à la plus large utilisation dans la construction d’un matériau exceptionnel issu de nos forêts : Le BOIS.
C’est le choix que nous faisons au quotidien, à la fois proche de nos clients et de nos matériaux, nous construisons des terrasses de qualité pour durer.

Nos ouvrages sont à usage privatif destinés essentiellement aux aménagements extérieurs de constructions d’habitations (prolongements de pièces intérieures, cheminement divers, pourtours de piscine privative…).
Ainsi, aux cotés des autres acteurs de la filière bois, nous gérons durablement nos forêts, notre matière première tout en relevant les défis d’aujourd’hui et de demain. C’est notre engagement.

 

News - Actu

 

Enquête Bois Mag Février 2017

Engouement pour le bois brûlé

Une nouveauté qui concerne le développement des bardages pour lesquels le bois est brûlé en surface, à la limite de la carbonisation. Cette technique de combustion controlée des surfaces (quelques dixièmes de millimètre seulement) s'inspire de la méthode japonaise ancestrale baptisée SHOU-SUGIBAN. Elle est généralement appliquée au mélèze et au Douglas....La menuiserie Les brûleurs de bois, créée l'an dernier en Haute-Vienne, est spécialisé dans cette technique du bois brûlé. Elle l'applique non seulement aux bardages extérieurs, mais aussi au lambris, plafonds, parquets , mobilliers...En plus du Mélèze et du Douglas, elle travaille également le Séquoia, le western cedar, le pin radiata, le pin maritime, le chêne et le frêne. 

"Les types de brûlage sont le Griffé, le Modéré, l'Intense, l'Extrême, le Brossé, le Lissé, le Nettoyé et le Flammé", précise le fondateur de la société.

 

Définition Terrasse (Architecture) - Wikipedia

Mars 2017

Une terrasse est un élément de l'architecture d'un bâtiment (maison, immeuble...) qui se trouve à l'extérieur de celui-ci. C'est une surface externe se trouvant au rdc ou à un étage de l'édifice. À la différence d'un balcon, une terrasse se trouve sur l'avancée de l'étage inférieur, ou du sol même en rez-de-chaussée.

La toiture terrasse d'un immeuble collectif :

Mode de couverture à faible pente, elle est très courante en habitat collectif. Elle est constituée par le dernier plancher, sur lequel on coule une dalle flottante appelée forme de pente. On pose ensuite très souvent des panneaux isolants puis on applique l'étanchéité qui remonte jusque :

  1. sur les acrotères
  2. à la sortie des trémies de lanterneaux
  3. sur les souches de cheminée et sur les locaux de machinerie

Ces toitures-terrasses posent très souvent des problèmes de désordre liés à une mauvaise conception ou à la dégradation de l'étanchéité.
Les toitures-terrasses peuvent être couvertes d'une vegetation speciale, qui en limitant les chocs thermiques allonge la durée de vie de l'étanchéité (si celle-ci a été correctement faite initialement, et qu'un feutre ou film anti-racine a été posé). Disposer d'une terrasse végétalisée sur laquelle des rangées de panneaux solaires sont posés est un aménagement prôné pour la Haute Qualité Environnementale (HQE).

Une terrasse peut aussi être dite terrasse tropézienne, parfois appelée simplement tropézienne. Il s'agit d’espaces à l'air libre aménagés en remplacement d’une partie de la toiture par exemple dans les combles perdus.

Une terrasse en bois est une sorte de terrasse constituée essentiellement de bois. En anglais, on l’appelle « deck » en référence au pont des bateaux du même nom.

Structure de plein air conçue pour accueillir du passage, la terrasse en bois doit respecter des normes de construction précises, qui dépendront du sol sur lequel elle est implantée, de la fréquence et de l'importance du poids qu'elle doit supporter, et des contraintes climatiques, la pluie en particulier jouant un rôle important sur le gonflement du bois et sa durabilité.

 

Enquête Bois Mag Novembre / Décembre 2016

Des fiches pratiques signées "CTB-B+"

Pour aider les professionnels à garantir la durabilité d'un ouvrag en bois et à choisir l'essence ou le traitement le plus adapté, la marque CTB-B + publie trois fiches pratiques dédiées aux bardages, aux terrasses et aux aménagements extérieurs. Ces fiches didactiques présentent les performances des produits, les règles de pose et les conditions d'entretien des bois traités; elles sont disponibles sur simple demande auprès de teresita.molina@fcba.fr

 

Lettre d’information, Décembre 2016 

Association Terrasse Bois 

Mieux comprendre le Règlement Bois de l’Union Européenne 

 

Depuis le 3 mars 2013, la mise en marché de produits bois au sein de l’Union Européenne est soumise au Règlement Bois de l’Union Européenne (RBUE). Il entend renforcer la traçabilité des bois, la responsabilité des acteurs économiques afin d’empêcher la commercialisation des bois illégaux, et produits dérivés de ces bois, sur le territoire européen. 

Les « Opérateurs économiques » qui mettent pour la première fois des produits bois sur le marché européen (il peut s’agir d’un importateur ou d’un producteur européen) doivent mettre en place une procédure de Diligence Raisonnée (DR) visant à réduire le risque de vente de bois de source illégale. 

Les maillons suivants dans la chaîne d’approvisionnement, appelés « commerçants », ont également des obligations, visant à permettre de remonter l’ensemble du parcours réalisé par les matières premières, et ainsi garantir une traçabilité précise. 

Ainsi, c’est toute la filière qui doit permettre de s’assurer que le bois illégal ne rentre plus dans la fabrication de produits bois au sein de l’UE. 

Les commerçants doivent être en mesure de fournir des informations sur le produit (sa description comprenant le nom usuel de l’essence de bois, le pays, et si possible la région d’origine voire la concession forestière), la quantité achetée, le nom du fournisseur et du client. 

Ces informations doivent être récoltées à l’origine par l’opérateur économique. Ainsi, pour toutes les sociétés en aval dans cette chaîne, il est important de s’assurer que l’opérateur dispose d’un système de Diligence Raisonnée robuste. 

LCB, en tant qu’organisation de contrôle reconnue par la Commission Européenne en 2015, a développé un système de Diligence Raisonnée qui peut aider vos fournisseurs à se mettre en conformité avec le RBUE. 

Il est à souligner que chaque importation effectuée directement, doit faire l’objet d’une procédure de DR. Il n’y a pour ainsi dire pas de grand, ou de petit importateur. Chaque importation provenant d’un pays hors UE, est concernée, peu importe les volumes impliqués.

 

Enquête Bois Mag Novembre 2016

Promouvoir le "made in France"

 

L'engouement actuel  pour le made in France profite également aux produits du bois. Les distributeurs encouragent le mouvement. Les fabricants multiplient les offres et les services et proposent dorénaveant des produits de qualité faisant plus largement appel aux bois locaux.

Montée en puissance des bois rabotés, Les fabricants français, en particulier les scieurs, interviennent de plus en plus dans le domaine des bardages et des lames de terrasses.

Pour les produits rabotés, notamment bardages, lames de terrasses et lambris, les principaux fabricants sont des Français commeLalliard, Sivalbp, FP Bois-Rabopale, Simonin, Gascogne Wood Products, Grouazel, Protac Ouest ...et des grand groupes opérant en France comme Metsa Wood et Silverwood. 

Si les sciages utilisés sont souvent importés (épicea d'origine scandinave), ils proposent désormais des produits en bois français avec traitement autoclave (pins) ou laissés naturels et purgés d'aubier (douglas, mélèze).

Du coté des lames de terrasses et des produits d'aménagement extérieur, le recul des bois tropicaux profite à plusieur produits français  avec des lames en divers bois de pays ou en composite. Piveteau Bois propose ainsi des terrasses en douglas hors aubier ou 3b, FP Bois des lames en chêne aboutées sans noeud classe 4.

La place des produits fabriqués en France devient de plus en plus importante en extérieur et nous constatons depuis peu que les industriels français font beaucoup d'efforts pour rendre leur offre competitive face aux produits d'importation.

 

Artisan - Bois & Architecture

Charpentiers . Menuisiers. Parqueteurs. Escalieteurs. Façadiers

Mag Mai / Juin 2016 Qualité et Technologie au service des lames

 "Pour tout marché, les produits se développent en fonction de la demande et des modes, et l'aménagement extérieur ne fait pas exception de manière générale, les lames de terrasses comme de bardage connaissent une montée en gamme, notamment pour le choix des essences. Si les profils lisses et épais sont la nouvelle tendance en terrasse, les bardages, quant à eux s'adaptent aux nouvelles réglementations et aux technologies numériques, avec des lames inifugées et la modélisation 3D"

Des terrasses bois plus qualitatives

Les lames de terrasses ne cessent de s'améliorer, tant au niveau du choix des bois que des traitements, des profils, de l'adhérence ...outre la  qualité des produits, la pose exige de la rigueur, les règles se précisent et les formations destinées aux artisans se multiplient.

Que les lames soient en bois tropical , en résineux, en feuillus d'origine européenne ou en bois composite, " la tendance que l'on ressent, c'est la montée en gamme", souligne Thierry Bergerault, le directuer général de Protac. Un trés grand soin est apporté au choix des bois. Pour les lames en pin, les fabricants français font de plus en plus appel aux bois de Scandinavie dits non classés, appartenant aux quatres meilleures catégorie de qualité. Un soin particulier est apporté à l'élimination des noeuds, grâce notamment à la technique de l'aboutage qui constitue aussi une solution en vue de fabriquer des lames de grande longueur. Les traitements de preservation en classe d'emploi 4 dans une couleur marron, bronze ou brun continuent à gagner du terrain par rapport au traitement en vert. L'hydrofugation est désormais proposée par certains, comme par exemple, le groupe FP Bois. Par  ailleurs le traitement du bois à haute température, l'acétylation et la furfurylatio, connaissentun grand succès. Les lames en frêne thermotraité, en accoya et en kebony bénéficient de ces diverses techniques.

Lames épaisses et profils lisses

Sur le plan esthétiques, les lames en pin colorées par saturateur se développent. Le procédé contribue aussi à protéger et à stabiliser le bois, le saturateur évitant les reprises d'humidité. Autre tendance, les fabricants proposent des lames epaisses. Bien adaptées aux trafics intense, elles offrent aussi la possibilité d'augmenter de fçon significative l'entraxe avec , à la clé, une économie sur les lambourdes. L'unes des autres tendances majeures de 2016 est la montée en puissance des profils lisses, à l afois pour des raison esthétiques et techniques. "Contrairement aux profils avec rainures en surface ("peignes") qui piegeaient l'eau, favorisant l'apparition de mousses et donc le risque de glissance, les profils lisses laissent l'eau s'écouler et se révèlent donc beaucoup plus sains", explique Olivier Kaufman, président de l'Association Terrasse Bois ( ATB).

Minimiser la glissance

Le choix d'un profil à la fois lisse et bombé améliore encore les performances au niveau de l'adhérence ( résistance à la glissance) de la terrasse, l'évacuation de l'eau étant accélérée. Du coté des lames en bois composite co-extrudé, qui présentent généralement une capacité insuffisante de résistance à la glissance exigée dans les appels d'offres publics ( Soit  R11 au minimum dans le classement R établi conformément à la norme DIN 51-130), une nouvelle lame co-extrudée classée R12/R13 (selon le sens de la marche) est désormais proposée par Silvadec. Toujours pour éviter la glissance, on peut recourir à la mise en place de bandes antidérapantes. Olivier Kaufman explique: "Soit, dès l'usinage, une coulée de résine antidérapante est insérée directement dans la lame, soit quand la terrasse est déjà en place, des bandes antidérapantes sont disposées à raison d'une bande toutes les deux lames. Elles sont constituées de profils en aluminium sur lesquels a été appliqué un mélange de résine et de granulés de marbre.

Assurer une bonne mise en oeuvre

Disposer de produits de qualité ne suffit pas. Encore faut-il garantir une mise en oeuvre selon les règles de l'art. Celles-ci vont être précisées encore avec la sortie du DTU51.4 " Platelages extérieurs en bois" révisé, qui entrera en enquête publique en fin d'année 2016. Devant être mis en cohérence avec le DTU 31.1 "Charpente en bois" lui-même en révision, il ne concernera que les hauteurs d'ouvrage inférieur à 1 m. Par ailleurs la révision de la norme NF B54-40 "lames de platelage en bois" s'effectuera en parallèle avec celle du DTU. Complément indispensable à la définition des règles techniques, les formations destinées aux artisans se développent. En plus de celles proposées par les fabricants et les négoces, l'ATB développe des formations à la pose en cohérence avec le Guide de Conception et de Réalisation des Terrasses bois et le futur DTU 51.4 révisé. Elles portent sur la sélection du système constructif adapté au projet ( analyse des contraintes; identifications des conceptions possibles...) et le choix des produits du projet (lames de platelage, fixations, lambourdes,...). Après une première session à Paris en mars dernier, une autre formation aura lieu les 16 et 17 Novembre 2016.

 

Enquête Bois Mag Mars 2016

Des terrasses bois plus performantes



Sur le marché de la terrasse bois et bois composite, la concurrence est de plus en plus vive.
Face aux produits en bois tropicaux, qui se maintiennent, les fabricants des autres types de lames tablent sur la maitrise des prix et sur la qualité de leur production pour gagner des parts de marché.
Choix des bois, amélioration des profils, épaisseur des lames .... les industriels travaillent sur toutes les variables techniques.

En l'absence de statistiques, l'incertitude demeure sur l'évolution réelle du marché de la terrasse en 2015, d'autant plus que les avis divergent. En recul selon les uns, il aurait au contraire progressé pour les autres.

Pour les lames de terrasse en bois prise séparément, les responsables d'Association Terrasse Bois (ATB) et LCB avancent que leur consommation a été en 2015 supérieure de plus de 20 % a celle de 2010 et que, sur les cinq ans, la croissance a été plus forte pour les essences domestiques que pour les essences importées.

L'étude en cours de réactualisation sur "Le marché des produits dérivés du sciage : bois rabotés et bois collés" réalisée à la demande de LCB et de la FNB avec le soutien de FBF, apportera des précisions. Sa présentation est prévue lors du Carrefour International du Bois ( Nantes du 1 er au 3 juin prochains).

Pour 2016 plusieurs acteurs du marché se montrent optimistes : l'activité semble repartir à la hausse...mais quelque soit l'évolution réelle du niveau d'activité en 2015, tout le monde s'accorde sur un point : les marges souffrent. Aussi bien pour les négoces que pour les fabricants, on constate de la nervosité sur le marché, voir de l'agressivité. Les affaires sont longues à conclure, et la bataille fait rage.

Pour l'ensemble des lames de terrasse en bois, la tendance que l'on ressent, c'est la montée en gamme. Ainsi un très grand soin est apporté au choix des bois, la taille des noeuds devant être aussi réduite que possible. Les profils lisses ont aujourd'hui la cote pour des raisons à la fois esthétiques et techniques " Contrairement aux profils avec rainures en surfaces ("peignes") qui , pieageant l'eau favorisent l'apparition des mousses et donc le risque de glissance, les profils lisses laissent l'eau s'écouler et se révèlent donc beaucoup plus sains " explique Olivier Kaufman, Président de l'ATB.

Si plusieurs fabricants diminuent l'épaisseur des lames pour mieux répondre à certaines demandes du marché en baissant les prix, d'autres font le choix inverse. Les lames épaisses présentent en effet plusieurs avantages : bien adaptées aux trafics intenses, ce qui les rend compétitives pour répondre aux exigences des gros projets publics ou privés, elles donnent aussi la possibilité d'augmenter de façon significative l'entraxe, avec à la clef une économie sur les lambourdes.

En outre, les grandes largeurs continuent à avoir la cote. Autre tendance, le développement des profils biseautés ou en parallélogramme, qui donnent un look plus moderne et permettent de dissimuler les lambourdes.

 

Jeff DENAIFFE sur PARIS, FR sur Houzz

Partenaires

Haut du site